OFFICE DE LA CULTURE
SECTION D'ARCHÉOLOGIE ET PALÉONTOLOGIE

A

B

C

D

E

F

G

H

I

J

K

L

M

N

O

P

Q

R

S

T

U

V

W

X

Y

Z

A

 

acanthe


plante à longues feuilles très découpées, dont le motif plus ou moins stylisé est utilisé comme ornement architectural, surtout pour les chapiteaux corinthiens.

Age du Bronze

période qui suit le Néolithique, correspondant aux débuts de la métallurgie. Age du Bronze ancien: 2'300 – 1'600 av. J.-C. ; Bronze moyen: 1'600 – 1'200 ; Bronze final: 1'200 – 850.

Age du Fer

période suivant l’Age du Bronze, qui commence avec la maîtrise technologique de la réduction du minerai de fer. Elle s'étend de 850 av. J.-C. aux environs de la naissance du Christ. Elle est subdivisée en premier Age du Fer ou Hallstatt et second Age du Fer ou La Tène.

Alamans

peuple germanique installé sur la rive droite du Rhin. Durant les 3e et 4e s. ap. J.-C., les Alamans mènent de nombreuses incursions au-delà du fleuve et jusqu’en Italie du Nord ; ils sont défaits en 496 par Clovis à Tolbiac (Zülpich, au sud-ouest de Bonn). Vers 536 l’Alémanie est contrôlée par les Francs d’Austrasie.

anthracologie


analyse et identification des charbons de bois.

anthropologie

étude de l’Homme. Autrefois limitée à l’approche purement biologique de notre espèce, elle s’intéresse aujourd’hui à de nombreux domaines comme la démographie, l’espérance de vie, les pathologies anciennes, les liens sociaux, et recoupe les champs d’étude de l’ethnologie.

archéozoologie

discipline dérivée de la zoologie qui s'applique à identifier les ossements animaux découverts en fouille pour en tirer des renseignements archéologiques: types d’animaux élevés, choix des morceaux consommés, techniques d’abattage etc.

armature

outil (souvent microlithique) en pierre destiné à être fixé ou emmanché sur un support en bois ou en os, pour la réalisation de flèches ou de faucilles.

artéfact


terme désignant tout objet produit par l’activité humaine.

Atlantique

zone botanique du début de l’Holocène faisant suite au Boréal (environ de 5'500 à 3'500 ou 2'500 avant notre ère suivant les auteurs) caractérisée par des alternances de périodes humides et sèches sur un fond de climat chaud. Le tilleul et le chêne deviennent dominants.

Austrasie

un des royaumes de la Gaule mérovingienne issu des partages du royaume de Clovis, avec Metz comme capitale. Certains hauts dignitaires austrasiens sont les ancêtres des Carolingiens. Au 7e s. ap. J.-C. le Jura dépend de l’Austrasie par l’intermédiaire des ducs d’Alsace.

aven

puits naturel aux parois abruptes formé dans la roche calcaire, par dissolution ou effondrement de la voûte d’une cavité naturelle souterraine.

Azilien

au sens large (comme employé ici), il s’agit des cultures de transition entre le Paléolithique supérieur et le Mésolithique (certains auteurs préfèrent le terme d’Epipaléolithique). Les traditions du Paléolithique supérieur sont encore visibles dans l’industrie lithique. Ces groupes sont marqués par la présence de galets peints et de harpons plats. Le site éponyme est la grotte du Mas d’Azil (Ariège).

B

bas fourneau


four fermé à l’intérieur duquel s’effectue la réduction du minerai de fer (pisolithes), produisant un bloc de fer et/ou d’acier.

battitures


petits éclats métalliques (calamine) qui jaillissent lors du forgeage du fer.

biscuit

stade de la fabrication des faïences qui suit le façonnage et le séchage pendant lequel les pièces sont cuites une première fois à cru. Elles sont alors prêtes à recevoir la couverte d'émail et le décor.

Bogenspitzen

outil en pierre marqué par la rencontre de deux bords retouchés. Il se distingue de la pointe moustérienne par la présence d'un bord droit, ou rectiligne, et d'un bord courbe, ou convexe. Il s'agit d'un outil caractéristique des groupes moustériens de la vallée du Rhin.

Boréal

zone botanique du début de l’Holocène (environ de 7'000 à 5'500 avant notre ère) caractérisée par la chaleur du climat (plus chaud qu’actuellement) et le développement des noisetiers au détriment des pinèdes.

burin


outil de pierre présentant à une extrémité un biseau aménagé par une ou plusieurs fines lamelles.

C

Campaniforme


vaste groupe culturel de la fin du Néolithique, s’étendant du Portugal au Danemark et de la Grande-Bretagne à la Hongrie. Il se caractérise par la morphologie des gobelets en céramique, souvent en forme de cloche (campana en latin) et par des décors particuliers disposés en bandes régulières.

carbone 14


méthode physico-chimique de datation des matières organiques.

Cardial

groupe du Néolithique ancien du pourtour méditerranéen, s’étendant de l’Italie du nord-ouest jusqu’à la côte espagnole. Le nom vient du coquillage utilisé pour effectuer les décors sur les céramiques : le Cardium.

Carolingiens

succédant aux Mérovingiens, les rois carolingiens ont regroupé sous leur autorité différents royaumes. Cette dynastie débute en 751 avec l’élection de Pépin III dit le Bref, père de Charlemagne (747-814), et s’achève avec Louis V, mort en 987.

Cazette

casette ou
gazette

boîte en terre cuite réfractaire épaisse servant à protéger les faïences contre les divers éléments volant dans l'atmosphère des fours à bois pendant la cuisson et pouvant nuire à la bonne qualité de la couverte. Sa taille et sa forme sont adaptées à celles des pièces qu'elle abrite, afin de perdre le moins de place possible dans la chambre de cuisson du four dans laquelle les cazettes sont empilées.

Celtes

groupe de peuples indo-européens auxquels appartiennent les Gaulois, parlant une même langue, primitivement situés à l’est du Rhin puis refoulés en Gaule, en Espagne, dans les Iles britanniques et dans le nord de l’Italie avant d’être soumis par Rome.

champs décumates


territoires du sud-ouest de l’Allemagne, entre Rhin et Danube, annexés à l’empire romain en 73/74 ap. J.-C.

chapiteau


partie élargie, généralement ornée, qui couronne une colonne ou un pilier.

cité


la cité (latin civitas) est une subdivision administrative d’une province romaine.

civilisation

ensemble des caractères propres à la vie tant matérielle qu’intellectuelle (morale, religieuse, artistique…) d’une société ou d’un pays. La notion de civilisation est plus large que celle de culture, qui se définit sur des aspects techniques.

civitas


voir cité

collagène


l’un des constituants essentiels de l’os. S’il est suffisamment conservé, il permet des datations au carbone 14.

Cro-Magnon

ancêtre direct de l’Homme actuel vivant en Europe depuis le milieu de la dernière glaciation (environ 45'000 av. J.-C.) jusqu’à la fin de celle-ci. Il s’agit déjà d’un Homo sapiens. Le site éponyme est l’abri de Cro Magnon aux Eyzies-de-Tayac en Dordogne.

culture


en préhistoire, ensemble des traditions techniques propres à un groupe humain.

cursus publicus

nom de la poste impériale romaine, qui assurait l’acheminement des nouvelles entre Rome et les administrations provinciales.

D

damasquinage


technique décorative très répandue au Haut Moyen Age consistant à incruster des fils d’argent ou de laiton sur une pièce de fer, le plus souvent des plaques-boucles.

Danubien

groupes culturels du Néolithique ancien, ce sont les premiers agriculteurs de notre région. Originaires du bassin du Danube, ils s’installent généralement sur des terrains loessiques réputés pour leur fertilité. Le Danubien comprend le Rubané et les groupes culturels régionaux qui en dérivent (Grossgartach, Hinkelstein, Rössen…).

décubitus


nom donné à la position allongée d’un corps: décubitus ventral, dorsal, latéral.

denticulé


outil dont un bord porte des dents, comme une lame de scie, aménagées sur le bord d'un éclat de pierre.

dolmen

monument funéraire datant du Néolithique généralement constitué de dalles de pierre parfois de très grandes dimensions. L’architecture et les modes funéraires varient selon les régions et les époques. Le monument était recouvert de terre (tumulus) ou de pierres (cairn).

E

éclat


fragment volontairement détaché d’un bloc de roche dure, pouvant être utilisé tel quel ou être transformé en outil par une retouche spécifique.

Éduens


important peuple gaulois ayant occupé la Bourgogne actuelle.

Éémien

phase climatique tempérée se situant entre 130'000 et 110'000 BP (70'000 selon les auteurs) correspondant à l’interglaciaire alpin Riss-Würm. Certaines espèces comme le charme, l’if et l’épicéa sont typiques de cette période. Le site éponyme est la rivière Eem aux Pays-Bas.

encoche

outil de pierre dont un tranchant présente une concavité plus ou moins marquée, aménagée par une série de retouches.

éponyme

se dit d’un site ou de tout nom propre qui donne son nom à une civilisation (p.ex. Mérovingiens), à une culture (Moustérien), à une période (Éémien), à une technique (Levallois).

F

faïence stannifère


céramique à pâte poreuse couverte d'un émail plombifère opacifié à l'étain, décorée ou non.

fanum

temple gallo-romain formé d’un sanctuaire de plan généralement carré entouré d’une galerie faisant office de déambulatoire.

fibules

épingles fonctionnant comme les "épingles de nourrice", utilisées pour fixer l’habillement depuis le Bronze final. Leur forme travaillée ou décorée en font aussi des éléments de parure.

forge


foyer dans lequel on travaille le fer. Par extension, désigne également l’atelier où se travaille le métal.

francisque

type particulier de hache de combat, fortement profilée et considérée comme une arme "de jet". Elles sont caractéristiques des phases anciennes de l’époque mérovingienne (5e-6e siècle ap. J.-C.).

Francs

peuple né de la fédération de tribus germaniques occidentales situées sur la rive droite du Rhin inférieur puis progressivement en Batavie (Pays-Bas actuels) et en Toxandrie (actuel Brabant du Nord). Les Francs entreprennent sous Clovis et les rois mérovingiens la conquête de la Gaule; ils donneront à la France sa première dynastie royale et son nom.

fusaïole

objet discoïde ou hémisphérique pourvu d'une perforation centrale, généralement en os, en terre ou en pierre. Son poids assure la rotation régulière du fuseau lors du filage à la main.

G

gallo-romain(e)


qui se rapporte à la civilisation issue de l’interaction entre la culture gauloise et l’apport des conquérants Romains.

grattoir

outil en pierre caractérisé par un front en arc de cercle aménagé à l’extrémité de la pièce par une retouche plus ou moins abrupte.

H

Hallstatt


civilisation couvrant essentiellement la première partie de l’Age du Fer (850 – 450 av. J.-C), du nom du site éponyme de Hallstatt (Autriche).

Haut Moyen Age

période historique s’étendant du 5ème au 10ème s. qui comprend l’époque des Mérovingiens et celle des Carolingiens.

Helvètes

peuple celte originaire d’Allemagne, installé depuis le IIe s av. J.-C. sur le Plateau suisse. Leur tentative de migration vers le sud-ouest de la France en 58 av. J.-C. est à l’origine de l’intervention de Jules César en Gaule.

hérisson


structure de base d’une voie, d’un sol, de fondations, constituée de pierres posées de chant.

Holocène

dernière période du Quaternaire, l’Holocène débute après la dernière grande glaciation (Würm ou weichsélien). Elle est marquée par un adoucissement du climat et une remontée du niveau des eaux due au recul des glaciers et des inlandsis.

hypocauste


système de chauffage par le sol de l’époque romaine.

I

Ionie


ancienne province grecque d'Asie-Mineure (côte ouest de la Turquie).

J

 

K

karst


terme désignant des régions calcaires où l’action des eaux souterraines a fortement marqué le relief (grottes, galeries, dolines...). Le nom vient d'une région slovène où ce type de relief a pour la première fois été décrit.

L

lame


éclat
au moins deux fois plus long que large à bords généralement parallèles.

lamelle

lame de petites dimensions dont la largeur est traditionnellement inférieure à 11 mm.
Lamelle à dos abattu: lamelle dont l’un des bords est aménagé par une retouche abrupte.

lame à dos

lame dont un bord est aménagé par une retouche abrupte: le dos. Ce bord ne rejoint jamais le tranchant brut du bord opposé, ce qui différencie cette pièce de la pointe à dos.

Lame tronquée ou à troncature


lame présentant à son extrémité une retouche abrupte transversale ou oblique à l'axe de la pièce.

La Tène


voir Tène (La).

Levallois

méthode permettant d’obtenir des éclats de formes identiques (prédéterminées) grâce à l’aménagement de l’une des surfaces du nucléus selon une organisation précise d’enlèvements (éclats) courts. Le site éponyme est Levallois-Perret en région parisienne (France).

loess

sédiment fin meuble (particules inférieures à 125 micron) caractéristiques des périodes ou des régions froides et sèches et transporté par le vent après avoir été arraché de surfaces rocheuses dénudées.

M

Magdalénien


vaste ensemble culturel de la fin du Paléolithique supérieur (de 15'000 à 8'500 av. J.-C. environ) caractérisé par ses outils aménagés sur lames. Les outils en os et l’art connaissent un grand développement. Le site éponyme est l'abri de La Madeleine en Dordogne (France).

main

manière de procéder, d'exécuter un travail ou une œuvre quelconque. Reconnaître la main de qqn, d'un auteur, d'un artiste. Par ext. artiste inconnu dont on définit l'existence par une série de caractéristiques stylistiques et techniques. Une main ne recouvre pas nécessairement une seule personne.

malacologie


analyse et identification des mollusques.

mausolée


somptueux monument funéraire de très grandes dimensions.

Mérovingiens

dynastie des rois francs débutant traditionnellement avec l’avènement de Clovis en 481-482 et s’achevant en 751 avec la déposition du dernier roi mérovingien, Chilpéric III. Mérovée, l’" éponyme mythique ", n’est pas connu.

Mésolithique

période regroupant les cultures des derniers chasseurs, entre la fin de la dernière glaciation (de 8 500 à 5'500 av. J.-C. environ) et les débuts de l’agriculture, caractérisées par la fabrication de microlithes géométriques.

microlithe

terme désignant certains outils de pierre de très petites dimensions (de quelques millimètres à 4 cm de longueur). Fixés sur des hampes ou des manches, ils ont servi à confectionner généralement des flèches ou des harpons.

mobilier

appellation qui regroupe tous les objets utilisés par l’Homme, tant les artéfacts (outils en silex, poteries, objets métalliques, etc.) que les objets naturels (galets utilisés comme percuteurs).

molette

instrument de potier constitué d’une roulette adaptée à un manche et portant un décor en creux qui permet de réaliser sur l’argile, par impression roulée, des motifs géométriques répétitifs sur l’argile.

Moustérien

terme regroupant les cultures attribuées à l’Homme de Neandertal datées depuis l’avant-dernière glaciation jusqu’au début de la dernière période glaciaire (de 300'000 à 35'000 av. J.-C.). Cette période est marquée par l’invention du débitage Levallois. Le site éponyme est la grotte du Moustier en Dordogne (France).

murus gallicus

littéralement "mur gaulois", fortification faite d’une levée de terre renforcée par une armature interne de poutres entrecroisées et protégée en façade par un mur de pierres.

N

Neandertal


Homme fossile qui s’est développé en Europe depuis l’avant-dernière glaciation (Riss ou Saalien) jusqu’à la première partie du Weichsélien (ou Würm), époque pendant laquelle il est progressivement remplacé par Homo sapiens sapiens (Cro-Magnon). Le site éponyme est la vallée de Neander, non loin de Düsseldorf (Allemagne).

nécropole


établissement dans un lieu donné de sépultures individuelles ou collectives appartenant à une même période.

Néolithique

terme désignant l'ensemble des groupes culturels connaissant la céramique, l’agriculture et l’élevage, mais ne connaissant pas la métallurgie. Ces groupes sédentaires étaient regroupés dans des villages (de 5'500 à 2'000 av. J.-C. env.).

nucléus


nom que prend le bloc de roche dure lorsqu’il a servi au débitage volontaire d’éclats ou de lames.

O

oppidum


Sens large: agglomérations protohistoriques fortifiées de l’Age du Fer quelles que soient leur taille et leur date.
Sens strict: agglomérations fortifiées occupées de manière permanente mais dans le contexte spécifique de la culture de type proto-urbain des Celtes des 2e-1er s. av. J.-C. Le grand oppidum est donc le centre administratif, économique et religieux d’une communauté installée sur un territoire déterminé.

ordre

système architectural dont les parties principales sont proportionnées de manière à former une unité de style (ordres grecs: dorique, ionique, corinthien).

P

Paléolithique


période pendant laquelle les hommes ne vivent que de la chasse, et accessoirement de la pêche et de la cueillette. Cette période est divisée en trois phases : le Paléolithique inférieur (de 3'000'000 à 300'000 av. J.-C. environ) caractérisé par des outils façonnés sur blocs de pierre (galets aménagés, bifaces) et un outillage sur éclat peu élaboré, le Paléolithique moyen (de 300'000 à 35'000 av. J.-C. environ) caractérisé par l'invention du débitage Levallois et le Paléolithique supérieur (de 35'000 à 8'500 av. J.-C. environ) caractérisé par l'apparition de l'art et un outillage sur lame et en os très élaboré.

palynologie


analyse et identification des pollens.

pars rustica
pars urbana


voir villa

percuteur

objet utiliser pour le débitage des roches dures. Deux types existent en fonction de la matière: le percuteur dur (galet ou bloc de roche) et le percuteur tendre (bois végétal – buis – ou bois animal – cerf ou renne). Le type de percuteur a une influence directe sur la morphologie de l’éclat débité.

pernette

clou de terre cuite de section triangulaire destiné à supporter et séparer les pièces à cuire par étage dans les cazettes.

pilastre


pilier engagé dans un mur, en légère saillie, à fonction essentiellement ornementale.

pisolithes

concrétions de minerai de fer en forme de petits grains arrondis (diamètre de 2 mm à 10 cm) généralement mélangées à des argiles riches en fer (bolus) et caractéristiques d’une formation géologique particulièrement développée dans la vallée de Delémont, le Sidérolithique.

plaque-boucle

accessoire vestimentaire en fer ou en bronze, très rarement en bois ou en os, parmi les plus typiques de l’époque mérovingienne. Fixées sur des lanières en cuir, les plaque-boucles permettent de régler les ceintures, mais aussi les courroies de chaussure ou de jarretière et les baudriers d’épée. Il est possible de bien dater ces garnitures car leurs formes et leurs décors évoluent constamment entre le 5e et le 8e siècle ap. J.-C.

Pléistocéne

période géologique la plus ancienne du Quaternaire caractérisée par la succession de périodes glaciaires et de phases de réchauffement. Elle débute vers 1,8 millions d’années et s’achève vers 10'000 B.P., elle est suivie par l’époque actuelle: l’Holocène.

pointe

il  s'agit d'un objet pouvant prendre des formes diverses, le seul critère commun étant que la retouche aménage au moins une extrémité pointue. Au Moustérien, la pointe est aménagée par la rencontre de deux bords retouchés: la pointe moustérienne. Au Paléolithique supérieur, elle est aménagée par la rencontre d'un tranchant brut, souvent rectiligne, et d'un bord à retouche abrupte (un dos), souvent courbe: la pointe à dos courbe ou pointe azilienne.

ponceau


petit pont d'une seule travée qui sert à franchir un ruisseau, un fossé...

Q

Quaternaire


quatrième et dernière ère géologique. Période marquée par un refroidissement du climat, des changements importants dans la flore et la faune et surtout par le développement d’un genre particulier: le genre Homo.

R

racloir


outil de pierre caractérisé par une retouche sur au moins un de ses bords les plus longs. Cet aménagement peut être sur un côté (racloir latéral) ou sur l'extrémité (racloir transversal), affecté un bord (racloir simple) ou deux (racloir double). Les deux bords retouchés peuvent être sécants (racloir convergent).

Rauraques

avant la conquête romaine, petite peuplade celte occupant le sud-ouest de l’Allemagne. A l’époque romaine, cité comprenant cette région, le sud de l’Alsace et sans doute la vallée de Delémont.

Riss-Würm


voir Éémien.

rondeau


couvercle plat des cazettes.

Ronde-bosse


sculpture qui n'est pas rattachée à un fond, par opposition à haut-relief et à bas-relief. Des rondes-bosses.

S

sablière


pièce de bois horizontale supportant les montants d’une charpente.

scramasaxe

le scramasaxe peut être décrit comme un sabre droit à un seul tranchant. Arme de défense et de combat la plus courante pour toute l’époque mérovingienne, le scramasaxe était aussi un instrument de la vie quotidienne, comme en témoigne souvent l’usure anormale de sa lame. Suspendu à la ceinture, il était enfermé dans un fourreau de cuir.

Séquanes

avant la conquête romaine, l’un des plus importants peuples gaulois occupant la Franche-Comté, le Jura et le sud de l’Alsace jusqu’au Rhin. A l’époque romaine, cité d’étendue à peu près identique, moins l’Alsace et une partie du Jura, avec comme chef-lieu Besançon.

sidérurgie


métallurgie du fer, de la fonte, de l’acier et des alliages ferreux.

silex

roche sédimentaire formée par une concentration de silice sous forme de rognons ou de plaquettes en milieu calcaire. Sa couleur peut varier en fonction des oxydes métalliques qu’il renferme.

stratigraphie

succession chronologique des sédiments vus en tranche (coupe). Le plus souvent, les couches se suivent des plus anciennes à la base jusqu’aux plus récentes en haut. De nombreux phénomènes viennent perturber cette vision idéale parfois jusqu’à inverser les couches, les plus récentes se retrouvant alors à la base de la stratigraphie.

T

Tène (La)


seconde partie de l’Age du Fer (450 – 0 av. J.-C), du nom du site éponyme de La Tène (près de Neuchâtel). La Tène ancienne: 450 - 250; moyenne: 250 – 150; finale : 150 – 0.

terra nigra

au sens strict, céramique gallo-romaine de tradition La Tène, noire, à pâte blanche kaolinitique. Cette vaisselle du service de table, d'une haute qualité, copie souvent des formes du répertoire de la sigillée, ou s'en inspire librement.

tracéologie

méthode d'analyse à la loupe binoculaire ou au microscope des traces d'usure que portent les outils en pierre par comparaison avec des répliques expérimentales permettant de déterminer le mode d'utilisation de l'outil ainsi que la matière travaillée (viande, os, peau, bois, etc.).

tumulus


amas de terre (parfois de pierres) en forme de tertre élevé au-dessus d’une tombe.

typologie


élaboration de types formels facilitant l'analyse et le classement d'une réalité complexe.

U

 

V

villa


à l’époque romaine, unité agricole comportant l’habitation du propriétaire, construite en maçonnerie et souvent décorée (mosaïques, peintures murales), et les bâtiments d’exploitation (granges, greniers, étables). Dans les grandes villas, l'habitation du propriétaire (pars urbana) est souvent séparée de la partie à vocation agricole (pars rustica) par un mur.

Vitruve

architecte et ingénieur romain, servit dans l'armée de César, auteur des Dix livres d'architecture, somme de son savoir théorique et pratique (fin du 1er siècle av. J.-C.).

W

Weichsélien


dernière phase glaciaire située entre 110'000 (ou 70'000 selon les auteurs) et 10'000 BP correspondant à la glaciation alpine du Würm. Le couvert végétal a oscillé entre la steppe pour les périodes les plus froides et la steppe boisée lors des améliorations climatiques. Le site éponyme est le fleuve polonais la Vistule.

Würm

voir weichsélien.

X

 

Y

 

Z

Accueil

 

Retour au plan

Haut de page

© Office de la culture
    Section d'archéologie et paléontologie
    Porrentruy, février 2008

Hôtel des Halles, 2900 Porrentruy
tél. 032 420 84 51, fax 032 420 84 99



Email: sap@jura.ch